Les Métiers par zone géographique ...


Hormis les plus courant comme manouvrier en usine , ménagères , employés de maison , ouvriers pour les travaux des champs …. nous avons essayé de dégager les principales tendances liées aux zones géographiques qui furent bien souvent la cause du déplacement de nos ancêtres !

En Suisse :



  • Plus précisément le district de Porrentruy dont la spécificité était la taille de la pierre précieuse , avec les métiers de l' horlogerie ….. 

  • Ainsi que les métiers  de  " Maréchal ferrant "  qui  vaudront  a  une  branche des Quiquerez :  la notre ……  d' être nommée  " Branche des Maréchals " nécessitant  la certification par un diplôme pour être reconnu  !

  • Sans oublier les glorieux métiers de  " Gardes Suisse "  que l' on retrouve  comme  " Gardes du Pape " et " Gardes Royales  "  qui  alimentèrent  les différentes cours d' Europe .

  • Découvrir à Grandfontaine  le  musée des vieilles traditions  pour conserver le patrimoine, les véhicules, les machines anciennes et les outils en état de fonctionnement,  rénover et entreposer tous les outils, machines et moyen de travail à l'ancienne avant qu'ils ne disparaissent.

En  France :


  • L' Oise vers Méru pour le travail de la nacre et la fabrication des boutons avec les métiers comme : tabletier , boutonnier … chez  les Caillé avant 1880

  • L' Oise de  Beauvais a Crevecoeur pour la culture des céréales et des betteraves … les familles Caillé et Blin .

  • également  l' élevage des moutons avec les industries de la  laine sur Grandvilliers ou l' on retrouve principalement les familles Blin .

  • L' Oise vers Monceaux l' Abbaye : pour la fabrication des bas de laine , couseuse , faiseur , fouleur ...  les familles Longavenne et alliés .

  • L' Oise a la limite de la somme  : l' élevage des moutons avec les métiers de Berger : Debraine  pour les mêmes raisons que les Blin a proximité des industries de la laine ...

  • L' Oise vers  Cires les Mello :  la vigne principalement et la taille de la pierre de St Maximin  pour les Daguenet et familles alliés ...

  • Le Val d' Oise :  Persan  pour l' industrie du fils de soie , la fonderie et les forges …

  • Le Val d' Oise vers Berville  pour la vigne  avec les Caillé avant 1800 …

  • En Lorraine principalement la Moselle et les Vosges dans les verreries avec les Quiquerez sur le 18 et 19ième ...

des Métiers disparus ....


  •   Tabletier    :  travail de la nacre  pour la fabrication d' objets de décoration…
  •   Cellérier      :  Econome, intendant dans une Abbaye ou un Monastère 
  •   Corroyeur  :  travail du cuir tané pour l' assouplir ….
  •   Boutonnier  :  fabrication des boutons
  •   Wattman    :  conducteur de tramway  électrique .
  •   Colon          :  fermier , métayer … qui cultive une terre mais payée en nature …
  •   Tisserand    :  fabrication des tissus  sur métiers a tisser
  •   Sabletier      :  non trouvé ?  peut être assimilable a  sableur ou sablonnier …



Un lien sur les  métiers  de la ville de PARIS

Les VERRIERS de Lorraine ...

Cliquez pour agrandir l'image


Et plus spécifiquement ceux de la Moselle pour les QUIQUEREZ  dans la région des Basses-Vosges ci contre encerclée ...

La verrerie dans le massif des Vosges  profite des savoir-faire qui se sont progressivement développés dans les régions traversées par les verriers nomades au fur et à mesure de leurs pérégrinations depuis la Bohême ... (cristal de Bohème)

Le duc de Lorraine autorise la création des verreries ou cristalleries de Plaine-de-Walsch (1707), Saint-Quirin(1737), Hartzwiller, Vallérysthal ou Trois-Fontaines. Tout le pays de Dabo, traditionnellement tourné vers l'industrie du bois, profite de cette activité de production verrière car elle entraîne avec elle le travail et la taille sur verre et cristal avec des entreprises familiales.

L'ancienne verrerie, sise dans le hameau de Lettenbach (lequel, bien que situé dans un vallon clos débouchant dans la vallée de la Sarre rouge, où se trouve le village d'Abreschviller, appartient néanmoins à la commune de Saint-Quirin), fut fondée au xve siècle par l'abbaye de Marmoutier et resta en activité jusqu'à la fin du xixe siècle. Y furent notamment fabriquées les glaces qui ornent le palais des ducs de Lorraine à Nancy. Élevée au statut de manufacture royale par Louis XV, elle culmina au xviiie siècle.

La manufacture de cristallerie de Vallérysthal est située dans un hameau de la commune de Troisfontaines. À partir de 1762, les verriers de Saint-Quirin -la société Ména, Lanfrey & Cie- acquièrent progressivement cette verrerie. François Lanfrey dirigea par la suite à la fois cette manufacture et la Faïencerie de Niderviller avant de n'être plus que commanditaire. Cependant, de mauvaises affaires conduisent à la vente aux enchères de la manufacture, qui sera rachetée en 1783 par le baron Jean-Jacques de Klinglin, dont le père était Conseiller d'État et Prêteur Royal de la Ville de Strasbourg et la famille originaire de Bohême, autre province du Saint-Empire romain germanique...

Trois branches différentes de QUIQUEREZ  au cours du 18 et 19 ieme siècle  dans la verrerie en commençant par :
  • Jean Baptiste installé a Sarrebourg il sera comptable caissier à St Quirin puis  directeur de la verrerie a la Plaine de Walsch, son fils Félix Pierre partira se marier a Prague ...
  • Hugues né a Hombourg le haut  qui exercera la profession de  Verrier à Bercy, avec deux de ses fils : Eugène et Hugues marié à Bilbao en Espagne vers 1865, quant à son petit fils François c'est dans la région de St Etienne qu'il sera verrier.
  • Jean né en Suisse, les descendants s' installeront  principalement dans le triangle de  Baccara Remiremont et Richarmesnil ...
Bibliothèque


Site créé avec Lauyan TOWebCliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSmercredi 6 décembre 2017